Lecture rapide

Supprimer la subvocalisation, mythe ou réalité ?

La subvocalisation signifie que vous prononcez silencieusement dans votre tête les mots que vous lisez. Mais est-il réellement possible de la supprimer. Il y a plusieurs écoles qui ont chacune leur façon de voir la subvocalisation. La 1ère pense que supprimer la subvocalisation n’est pas possible. La 2è que la suppression de la subvocalisation permet de lire plus vite et la 3è que le fait de lire plus vite supprimera automatiquement la subvocalisation. Alors mythe ou réalité, c’est ce que nous allons voir ci-dessous.

La subvocalisation, qu’est-ce que c’est ?

Qu’est-ce qui se cache derrière ce mot plus précisément ? La subvocalisation est le fait de lire dans sa tête en prononçant les mots silencieusement. Il s’agit de la petite voix intérieure qu’on entend quand on lit. Certaines personnes ne l’entendent pas. Si c’est votre cas, tant mieux pour vous car ça veut dire que vous ne subvocalisez pas ! Mais sachez que d’après l’étude de Scand J Psychol, 80,7% des personnes entendent cette voix.

Les impacts de la subvocalisation

Prononcer mentalement les mots lus empêcherait le lecteur de dépasser 300 mpm, ce qui correspond plus ou moins à la vitesse de lecture à voix haute. Ce qui correspond à la limite entre le lecteur moyen et le bon lecteur d’après le référentiel de vitesse de lecture disponible ici.

Supprimer la subvocalisation pour lire plus vite

Les astuces pour supprimer la subvocalisation

Il existe plusieurs astuces plus ou moins intéressantes pour tenter de supprimer cette voix intérieure.

  • Répéter mentalement le même mot
  • Prononcez mentalement “hmmm”
  • Compter mentalement
  • Compter à haute voix
  • Tenir un doigt devant la bouche pour vérifier que les lèvres ne bougent pas
  • Ouvrir grand la bouche
  • Mâcher du chewing-gum

Les techniques pour lire plus vite

Il existe également des techniques qui permettent de lire plus vite et de dépasser les 300 mpm sans tenir compte de la subvocalisation.

  • Augmenter votre vocabulaire. Plus on connait de vocabulaire, plus le cerveau reconnait rapidement les mots et plus la vitesse de lecture est élevée.
  • Lire un texte le plus rapidement possible. Le but est d’aller aussi vite que possible. Il ne s’agit pas de comprendre mais seulement d’entrainement. Ceci afin d’augmenter la vitesse de lecture et la vitesse des yeux. Quand vous reviendrez à une vitesse moins rapide vous serez beaucoup plus à l’aise, même si cette vitesse moins rapide est supérieure à votre vitesse normale 🙂
  • Rendre plus efficace la subvocalisation. La parole étant beaucoup moins rapide que la pensée, vous devriez être capable de subvocaliser plus vite que vous parlez.
  • Ajuster votre vitesse à ce que vous lisez. Lire vite quand c’est un passage facile, et ralentir quand il s’agit de mots moins connus qui nécessite plus de temps de déchiffrement.
  • Une pratique régulière des techniques de lecture rapide.
  • Lire les mots par groupe.
  • Utiliser un guide visuel (doigt ou crayon).
  • Réduire les temps de fixation
  • Avoir une lecture active plutôt que passive.

La lecture

La lecture s’appuie en partie sur le langage. Elle met en jeu certains processus mentaux et visuels différents du langage. Ce ne sont pas les mêmes zones du cerveau qui sont impliqués dans la lecture que dans le langage. Pour la lecture, il y a une reconnaissance visuelle du mot par le cerveau et cela peu importe l’ordre des lettres tant que la 1ère et la dernière lettre sont bien placées. Lisez, par exemple, le texte ci-dessous et vous verrez que vous arrivez à le lire sans difficulté :

Sleon une édtue de l’Uvinertisé de Cmabrigde, l’odrre des ltteers dans un mtos n’a pas d’ipmrotncae,la suele coshe ipmrotnate est que la pmeirère et la drenèire soit à la bnnoe pclae. Le rsete peut êrte dans un dsérorde ttoal et vuos puoevz tujoruos lrie snas porlblème. C’est prace que le creaveu hmauin ne lit pas chuaqe ltetre elle-mmêe mias le mot comme un tuot.

Alors ! Facile, non !!!

Les bénéfices de la lecture rapide

La lecture - la connaissance à portée de main

La lecture rapide permet de gagner du temps et donc de découvrir et d’acquérir beaucoup de connaissances. De plus la lecture active facilite la mémorisation. La lecture devient plus facile et agréable.
Vous pouvez adaptez votre vitesse en fonction de vos besoins que ce soit dans le cadre d’une lecture plaisir ou d’une lecture informative. Elle pourrait même devenir votre nouvelle passion 🙂 !

Pour en revenir à la subvocalisation, il faut savoir que les lecteurs rapides ne subvocalisent plus quand ils lisent rapidement mais que ce phénomène revient quand ils réduisent leur vitesse.



La pratique

Pour pouvoir supprimer la subvocalisation et augmenter votre vitesse de lecture, il va falloir pratiquer quotidiennement les exercices de lecture rapide. Cela va vous demandez de la patience et de la persévérance. Ainsi que de la concentration. Pour cela, installer vous dans un endroit calme, sans distraction et vider votre esprit. Vous allez devoir faire de ce nouveau mode de lecture une habitude. Au début, pratiquez seulement quelques minutes par jour pour ne pas vous épuisez. Puis augmentez progressivement le temps pour que ça devienne facile.

Ce qu’il faut retenir

Ce qu’il faut retenir de cet article, c’est qu’il existe plusieurs techniques ou astuces pour supprimer la subvocalisation. Que d’après l’étude du Scandinavian Journal of Psychology cité en référence, 19,3% des gens ne subvocalisent pas. Il serait donc possible de la supprimer. Mais nous ne savons pas si la suppression intervient grâce aux différentes techniques ou si c’est le fait de lire rapidement qui la fait disparaitre. Au final, c’est un peu l’histoire de la poule et l’œuf. J’aurais tendance à dire que peu importe puisque le but est de pouvoir lire plus vite et qu’à une certaine vitesse de lecture, elle semble disparaitre 🙂 !

Tester les techniques et astuces ci-dessus et trouver celles qui vous conviennent pour tenter de supprimer cette voix mental de temps en temps !

J’espère que cet article vous a plu. Vous pouvez me laisser un commentaire pour me dire si vous entendez cette petite voix intérieure ou non, et si vous arrivez à la supprimer !

Référence
Scand J Psychol. 2017 Aug;58(4):269-274. doi: 10.1111/sjop.12368. Epub 2017 Jun 5, 80

Si vous avez aimé cet article, vous êtes libre de le partager ! :)
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

4 commentaires

  • FREDERIC

    Bonjour, pour ma part je subvocalise. En testant avec cet article: Pour lire plus vite, je fais en sorte de seulement regarder. Si je regarde de manière linéaire , mon oeil s’arrête, reviens en arrière par moment si j’ai pas bien lu le mot. Si je ne fais que voir des groupes de mots , je ne subvocalise plus, mais parfois des mots important peuvent m’échapper. Et je ne sais pas si je comprends bien le texte.De plus, est ce que je mémorise les informations? je ne sais pas. J’ai l’impression que tout s’envole au fur et à mesure. Mais est ce bien le cas ?. Pas facile en tout cas de dévorer un livre. Merci pour votre travail.

    • Morgan

      Bonjour Frédéric,
      Merci pour votre commentaire !
      Je dirais qu’il y a 2 phases : la phase d’entrainement où on entraine son cerveau et ses yeux à aller plus vite et à lire par groupe de mots et où il y a une perte de compréhension. Et ensuite après l’entrainement, la phase où on peut mettre en application, où on se sent plus à l’aise avec les différentes techniques et où on lit plus vite sans perte de compréhension.
      Ce que vous pouvez faire pour vous tester, c’est lire une ou deux pages d’un livre en utilisant ces méthodes et vous faire interroger par un/une amie pour vérifier votre compréhension !

  • Guillaume

    C’est très intéressant et le passage écrit avec les lettres dans le désordre est assez étonnant.
    Il n’y a plus qu’à s’y mettre !

  • Morgan

    Bonjour Guillaume,
    Effectivement les capacités de notre cerveau sont extraordinaires. Il arrive à reconstituer les mots facilement tant que la première et la dernière lettre sont bien placées.
    Bon courage pour la lecture rapide 🙂

Laisser un commentaire