Mémoire

Comment avoir une bonne mémoire ?


Comment avoir une bonne mémoire ? Beaucoup de gens se posent cette question. Pourquoi certains pensent avoir une mémoire de poisson rouge alors que d’autres excellent à retenir toutes sortes de choses sans efforts apparents ?


Différentes mémoires

Comme je l’ai déjà indiqué dans un article précédent, il y a plusieurs types de mémoire. Ici nous nous intéresserons seulement à la mémoire à court terme et à celle à long terme.

La mémoire à court terme nous permet de retenir entre 5 et 9 informations pendant 18 secondes.

La mémoire à long terme nous permet de retenir un nombre infini d’éléments sans limite de temps.


De la mémoire à court terme à la mémoire à long terme 

Tout l’enjeu est de faire passer rapidement et efficacement les informations de l’une à l’autre.

Pour cela il y a des méthodes de mémorisation comme la méthode des lieux, la table de rappel ou l’association (que vous pouvez retrouver dans mon bonus en bas de page).


Comment avoir une bonne mémoire ? 

Il faut pratiquer pour avoir une bonne mémoire

Comme pour toute activité, que ce soit le sport, la danse, la musique, etc, il faut pratiquer.

Il faut utiliser les méthodes de mémorisation, les apprendre, voir celles qui vous conviennent, les adapter, puis les mettre en pratique le plus souvent possible. 

Car avoir une bonne mémoire n’est pas innée ! Il faut un minimum de travail, même si ce mot dérange en général car on associe le travail à la pénibilité. 

Je vous conseille donc de le voir comme un jeu ou comme un défi. Vous pouvez vous challenger en vous chronométrant ou en vous laissant un temps limité. 

Par exemple, vous pouvez commencer par apprendre une dizaine de choses qui vous intéressent sur un sujet. Puis continuer sur un autre sujet ou sur le même pour en apprendre plus. 

Vous êtes libre de choisir !


Les sujets passions

N’importe qui peut avoir une bonne mémoire sur les choses qui l’intéresse !

Par exemple, j’ai un ami qui n’a pas une très bonne mémoire. Il oublie même ses mots de passe ! Mais quand il s’agit d’un sujet qui l’intéresse comme le football, il retient tout. Le nom des joueurs, dans quelle équipe ils sont, combien de buts ils ont marqués dans la saison, etc. 

L’intérêt pour un sujet est un grand facteur de motivation pour apprendre. Quand vous vous intéressez à un sujet, vous avez du plaisir à apprendre. Le cerveau fonctionne beaucoup mieux s’il ressent du plaisir que quand c’est une contrainte !

Cela signifie que si on a du mal à apprendre quelque chose, bien souvent c’est parce que cela ne nous intéresse pas et qu’on n’y met pas toute l’attention, la concentration et l’intérêt qu’il faudrait pour pouvoir le mémoriser facilement.


Avoir une bonne mémoire 

La mémoire est comme un muscle, moins vous l’utilisez plus elle devient feignante. 

Donc utilisez-la au maximum ! 

La pratique doit être régulière. Faire des petites séances tous les jours plutôt qu’une grosse 1 fois par semaine.

Cela prend un petit peu de temps au début pour faire redémarrer la machine, mais ça devient très vite facile de jouer avec les connaissances, de choisir ce qu’on veut retenir.

N’hésitez pas à me dire en commentaire ce que vous avez choisi de retenir et si vous utilisez une méthode de mémorisation.


Si vous avez aimé cet article, vous êtes libre de le partager ! :)
À ne pas rater !
Cet article vous a plu ?
Allez encore plus loin en téléchargeant gratuitement votre guide numérique "Une méthode simple et efficace pour tout retenir facilement !"
Adresse e-mail non valide
Je hais les spams : votre adresse email ne sera jamais cédée ni revendue. En vous inscrivant ici, vous recevrez des articles, vidéos, offres commerciales, podcasts et autres conseils pour vous aider à développer votre mémoire et tout ce qui peut vous y aider directement ou indirectement. Voir mentions légales. Vous pouvez vous désabonner à tout instant.

16 commentaires

  • Hélène

    Merci pour cet article. Ça fait 9 ans que j’habite en Allemagne et que j’essaie d’apprendre l’allemand, mais comme ton ami qui aime le football, l’allemand n’est pas une passion chez moi! J’ai aussi des problèmes à me rappeler des noms des gens. Comment faire des tests pour savoir sur quelle mémoire travailler pour mieux apprendre ?

  • Mélanie RD

    Bonjour,

    Effectivement pratiquer est une des clés d’une bonne mémoire.
    Les sujets de passions aussi.
    (Ici, j’avais un peu peur en reprenant des études (en naturpathie) de ne plus avoir autant de mémoire mais au final je me rends compte que ça va).
    Et pour ne pas perdre ma mémoire, promis, je continuerais d’apprendre 😉 (et puis toute manière plus j’apprends et plus j’ai envie d’apprendre)

    Après sinon ici, je suis beaucoup visuel donc je joue avec les codes couleurs pour mieux retenir.

    En tout cas merci pour cet article et je retourne de ce pas réviser mes cours 😊

  • Anna STEFFAN

    Merci pour ce blog sur comment mieux mémoriser, c’est une idée géniale, c’est super sympa de nous transmettre ces connaissances et ces astuces. Elles devraient être enseignées à l’école, ainsi l’école ne serait plus ou moins une torture pour un bon nombre d’élèves  🙂

  • samira

    Ton article fait écho à ce que je dis aux étudiants que j’accompagne « Voir l’apprentissage comme un jeu » pour éviter l’effet « boring ». Beaucoup d’enfants voient l’apprentissage comme une contrainte car la non assimilation d’une notion peut être sanctionné par une mauvaise note. Voir le côté positif peut rendre l’apprentissage passionnant.
    Merci pour cet éclairage !

  • Isa

    Merci pour cet article et pour ton blog en général qui est très intéressant !! Moi qui ait une très bonne mémoire pour certaines choses et celle d’un poisson rouge pour d’autres lol c’est très éclairant. Bravo !

  • Morgan

    Bonjour Hélène, le but est de faire passer les informations de la mémoire à court terme à celle à long terme, peu importe quelle mémoire à long terme tant que l’information se retrouve ancrée dans le cerveau. Pour apprendre l’allemand, tu peux commencer par apprendre le vocabulaire le plus utilisé. Et utiliser la méthode indiquée dans l’article sur la mémorisation des capitales. Cette méthode peut servir à retenir toutes sortes d’informations.

  • Morgan

    Bonjour Anna, je suis tout à fait d’accord, il serait d’utilité publique d’apprendre ces techniques d’apprentissage à l’école mais c’est encore bien souvent le « par cœur » qui domine.

  • Morgan

    Bonjour Marie, je ne me suis pas encore penché sur l’apprentissage des tables de multiplication mais je vais m’y intéressé 😉
    Concernant l’utilité de les apprendre, c’est pour les opérations simples de tous les jours. Il faut trouver un sujet qui intéresse l’enfant pour lui faire comprendre l’utilité de les connaitre et qu’il n’aura pas toujours une calculatrice à porter de main. Même si avec les téléphones portables, c’est le cas ! Mais ça prend nettement plus de temps de sortir son téléphone, ou sa calculatrice, et de taper l’opération que de le faire de tête.

  • Valérie, alias Madame Pas de Soucis

    Bonjour,
    Merci pour ces informations.
    Petite question : quel type « d’entraînement  » vous pourriez conseiller quand on a la mémoire rouillée ? Je veux dire, de la même manière qu’un coach sportif pourrait fournir un programme d’entrainement pour une reprise du sport (lundi un peu de footing pendant 30 minutes, mardi 45 min de yoga, mercredi une petite séance de Tabata) , vous sauriez me dire quel type d’exercice faire chaque jour pendant combien de temps ?
    Je parle souvent en consultation aux personnes que j’accompagne de l’importance d’avoir un sommeil de qualité, et de nourrir correctement son système nerveux, mais je manque d’une « méthodologie d’entraînement » si j’ose dire ! Merci d’avance de vos conseils

  • Morgan

    Bonjour Valérie,
    C’est une question très intéressante et qui mériterait d’être traitée autrement que dans un commentaire pour que la réponse soit la plus complète possible. Mais voici quelques pistes.
    Dans un 1er temps, je conseillerais de commencer doucement par prendre une liste d’une dizaine ou d’une vingtaine de mots et d’essayer de les retenir en un minimum de temps. Puis la même chose avec des images. Vous trouverez la méthode dans mon guide gratuit pour les mémoriser facilement.
    Ensuite je passerais au palais mental en commençant par apprendre des listes ordonnées comme les 10 plus grands pays du monde ou les plus grandes inventions ou autre chose qui vous intéresse.
    Rien que de faire ça devrait déjà « dérouiller » votre mémoire 🙂

  • Morgan

    Marjorie, le fait de m’entrainer quotidiennement m’a permis de dynamiser mon cerveau, de le sortir de sa zone de confort et de la routine professionnelle. Je retiens beaucoup plus facilement les choses et j’ai l’impression que les connexions se font plus vite, que j’arrive à mieux faire des liens entre des idées.
    Le fait de me lancer des défis comme mémoriser un jeu de cartes ou apprendre les capitales et pays du monde et de mettre en pratique les méthodes de mémorisation m’a permis d’augmenter ma capacité de mémorisation et ma vitesse d’apprentissage.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *